lundi 14 octobre 2019

La dentellière de la rue Fessart, histoire d'un lieu

 Une enfant du quartier

Nicole Valsesia - Lair, la dentellière - lissière est née et a grandi jusqu'à 6 ans au 18 rue Fessart. Au même endroit où est installé  son atelier. 

Elle allait à l'école maternelle de la rue de Palestine.

Elle se souvient encore des délicieuses odeurs des gaufres et  comment elles  étaient  fabriquées par le gaufrier du parc des Buttes-Chaumont. 

Elle se souvient des petites maisons de la rue Fessart qui entouraient la sienne et dont le seul vestige subsistant est le garage .

 Elle se souvient de la pâtisserie de l'Eglise, Demoncy - Vergne et du goût des petits Jourdains, appellation disparue depuis, pour nommer les petits  financiers, que la pâtissière ne manquait jamais de lui offrir à chacun de ses passages.

Et Puis elle a quitté le quartier...
Pour  y revenir  il y a une dizaine d'années !


L'immeuble et son atelier  dans les année 1950
18 rue Fessart

L'immeuble actuel de 8 étages n'existait pas. 
 A la place avant il y avait l'entreprise de bâtiment de ses parents, Valsesia Père et Fils. 
Une grande cour, où stationnaient  les camions, entourée de plusieurs maisons  et de bâtiments servant de bureaux et d'entrepôts. 
Et c'est d’ailleurs cette entreprise qui a été choisie pour faire les travaux de consolidation du sol du lac des Buttes-Chaumont. Une forêt de poteaux sous le lac lui a  dit son père.


dimanche 13 octobre 2019

La dentellière et lissière de la rue Fessart


A l'occasion des journées de l'artisanat à Belleville, 
du 12 et 13 octobre 2019
Nicole Valsesia - Lair a ouvert la porte de son atelier
Cours de dentelle aux fuseaux et tapisserie haute lisse 
18 rue Fessart 


  Ses magnifiques  travaux et ceux de ses élèves  y sont exposés

Nicole la Dentelière 
Elle   réalise des dentelles traditionnelles et modernes aux fuseaux 



Le bonhomme blanc est emprunté
 à une figure  d'une dentellière Tchèque des années 1940
réalisé au point de dentelle appelé " Esprit "






Son engouement pour la dentelle  lui est venu tardivement. C'est son frère qui lui en a donné le goût en lui rapportant une dentelle de Puy en Velay !
 Elle a alors suivi les cours de la DAC de la Ville de Paris.

Nicole lissière haute lisse,
technique des Gobelins.

la tapisserie la plus grande qu'elle ai réalisé mesurait 10m2,
et c’était pour le siège de  la MAIF à Niort !
Étant jeune, Nicole dessinait très bien et elle n'a pas souhaité rejoindre l'entreprise de bâtiment de ses parents, la Valsesia Père et Fil installée au 18 rue Fessart
Elle a suivi l'enseignement de l'Ecole des Arts appliqués Duperré, et de toutes les disciplines enseignées elle a choisi celle de la tapisserie.
Rentrée Stagiaire à  la manufacture des Gobelins elle a fini par même y habiter !






Dans son atelier il y a plusieurs métiers à tisser, 
où l'on peut voir les  travaux en cours des élèves.

L' inspiration du dessin qui nourrit la tapisserie  peut être
 le modèle d'un tableau, choisit librement par l'élève, un tableau de maitre, 
un dessin issu de son l'imaginaire ,
mais aussi des photos, souvenirs de vacances, des portraits photos ....

Cette magnifique tapisserie restera inachevée. 
Son élève est malheureusement décédée.

Si vous souhaitez vous initier à ces fabuleux métiers oubliés
Nicole transmet sa passion et son savoir faire
  mardi, mercredi, vendredi 
de 14h à 18h
Avec pause thé pour se reposer !

18 rue Fessart
06 28 62 53 53
n.valsesia-lair@live.fr

 Histoire d'une dentellière hors du commun,
et enfant du quartier !
à lire sur  l'Article suivant.


samedi 12 octobre 2019

Sortie Botanique à la Butte du Chapeau Rouge


Ne pas manquer cette passionnante balade avec Véronique !

 Dimanche 13 octobre de 10h30 à 12h
Reconnaitre les plantes comestibles et médicinales de l'automne.
Au Parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge
Rendez--vous à l'entrée en haut du parc.
Avenue Debidour - Paris19
métro Danube - bus 75
Prix libre



mardi 8 octobre 2019

Le jardin partagé d'Augustin de la Place des Fêtes

Le jardin d'Augustin ,
  6 rue Augustin Thierry
Égaie et anime parfaitement ce coin de rue.C'est un  magnifique
 espace ouvert sur le quartier.
En passant devant ou en faisant  votre marché, vous pouvez y rentrez, vous poser, faire une halte  dans cet îlot  de verdure. Discuter avec les jardiniers, les interroger sur leurs cultures, leur demander des conseils ou tout simplement discuter avec les gens du quartier.


 Implanté en face du Regard de la Lanterne, sur un des  côtés clôturant  les barres des tours    de la Place des Fêtes. Il a la particularité d'être ouvert à tous les curieux,  des 11h jusqu'à 13h,  les jours de marché, mardi, vendredi,  dimanche et les jours où les membres de l'association y jardinent . 
Derrière les grilles  protégeant la résidence, voilà une bien belle touche de couleurs, de verdure et de fleurs  située sur un passage extrêmement fréquenté  !



Sa structure administrative
Ce jardin  partagé est réservé à l'usage du jardinage des  résidents des immeubles du 6- 8 10 
de la rue Augustin Thierry et du 33 de la rue Compans, immeubles appartenant  à ICF Habitat, une Société immobilière de chemins de fer Français.
 Il est géré par la Maison de la Place des Fêtes

Présentation du  jardin 

Il a été créée en 2015 ,
 Sur 400 m2, une dizaine de résidents pratiquent   le jardinage écologique. 
en  parcelle collective. L'eau d'arrosage provient  du canal de l'Ourcq pompé 
au bassin de la Villette. 



Le jardin  possède   deux bacs à compost, alimentés par les habitants des deux  résidences,
les  habitants du quartier et  même par ceux du 20e arrondissement qui n'en possèdent pas dans leur quartier !

Un Jardin pédagogique

  Quelle chance ! 
La plupart des végétaux sont étiquetés.
Ils y font pousser fleurs, légumes et un large choix de plantes aromatiques.

 







L’extension
Depuis  plus d'un an la pelouse attenante leur a été attribuée 




 Ils ont installé l'hôtel à insectes


le nichoir à oiseaux




Afin de cacher les grilles côté rue et côté résidence,  les jardiniers sont en train de les recouvrir avec des plantes grimpantes.

Animations dans le jardin

En plus de leurs permanences les trois jours de marché , 
ils reçoivent des classes, 
participent aux événements du quartier.
Le dernier en date était l'ouverture du jardin samedi soir  pour la venue d'Arezki à l'occasion
 des journées du patrimoine.
 Finalement Arezki n'est pas venu, mais il était très agréable en début de soirée que de se retrouver entre voisins dans ce magnifique jardin ! 
L'association Belleville , un esprit de Paris,  l'organisateur avait également programmé à la Maison de la Place des fêtes  une exposition de photos de François Xavier Bouchard et  la diffusion du film, Çà va çà vient de Pierre Barouh.

 Le jardin d'Augustin ?

 Si le nom de ce jardin fait sourire ,
 il  n'a en tout cas guère  été  emprunté, comme nous pourrions le penser,  pour rendre  hommage au jardinier porteur de l'initiative !
Mais en reconnaissance à un  l'historien du XVIIIe siècle, Augustin Thierry, nom de la rue où le jardin est implanté, qui a écrit de passionnants livres sur l'histoire de la France  et des Mérovingiens . Il a à son époque pour le moins chamboulé le style de la rédaction des livres d'histoire en alliant recherches historiques très poussées et narration vivante.
 Il associait à ses textes historiques,  contes, légendes et poésies.
Son méticuleux et intensif travail de recherche  l'a du reste  rendu aveugle et c'est sa femme qui lui lisait les textes référents à son travail de chercheur et c'est sa femme qui écrivaient ses livres mais  uniquement 25 lignes par jour sous sa dictée !

Un grand merci à Michel, Gérard et Blandine membres de l'association de la Maison de la Place des Fêtes. Ils sont les fondateurs et animateurs du jardin d'Augustin.


Michel, en train de soigner le Paulownia
Élise, la très sympathique jardinière et   très engagée dans le jardin
Gérard et Blandine  devant l'entrée de la Maison de la Place des Fêtes

Arrosage de Blandine à l'eau de pluie de récupération  !

 

vendredi 4 octobre 2019

Balades en vert dimanche 6 octobre

Les arbres, les couleurs, la lumière
 du parc en automne,
voilà une bien belle balade 
contée en perspective
pour découvrir le nom des arbres,
 leurs vertus, leurs usages 
et les contes et légendes associés !

Photo Martine Käs
 Avec Michèle Rouhet, 
conteuse, photographe
présidente du Club des Parrains 
des arbres du parc des Buttes-Chaumont

 Rendez vous le dimanche 6 octobre à 10 h 
à l'entrée du parc face à la Mairie  du XIXe
Promenade gratuite 
Pour autres renseignements
06 72 68 06 25


Photo Martine Käs
Photo Martine Käs
Photo Martine Käs
Baies d'automne Photo Martine Käs

Le citronnier en automne Photo Martine Käs
Rendez vous le dimanche 6 octobre à 10 h 
à l'entrée du parc face à la Mairie  du XIXe


Photo Martine Käs
Photo Martine Kâs
Photo Martine Käs

Photo Martine Käs



Et l'après midi
pour la fête de la vigne et du raisin


à L’Église Russe Saint Serge 
 93 rue de Crimée
des visites sont organisées
de 15h à 18 h
dans son magnifique parc !

Une vigne à  l'entrée et L'autre vigne se trouve au fond du parc
Ces deux vignes ont une histoire incroyable.

Venez écouter leur histoire, 
celle du jardin et 
des plantes qui y poussent
Jean-Paul le jardinier est passionnant !


Aux jardins Passagers du Parc de la villette

 La dernière ouverture du Cabaret des oiseaux 
des P'tits pois de la Villette et des visites guidées du jardin
de l'été 2019 


Culture en carré pour prévenir les lombalgies !


Sur une parcelle nous nous avons découvert une tomate ancienne !