vendredi 18 janvier 2019

Maxime Braquet, le passeur de mémoire.

Né en 1945. Après avoir  effectué des travaux de bureau et de comptabilité, Maxime Braquet est devenu correcteur puis réviseur pour différentes revues et journaux , dont  le magazine gastronomique le Gault & Millau, Jeune Afrique, Usine Nouvelle, Courrier international, le chasseur Français ...
Et de fil en aiguille sans doute aussi parce que depuis toujours il s’intéresse au passé du lieu ou il habite  il a écrit un nombre invraisemblable d'articles incroyablement bien documentés sur l'histoire de Belleville Ménilmontant. Un Travail titanesque qu'il continu du reste en permanence à  corriger, enrichir et a alimenter.
S' il n'est pas historien de formation, il  possède néanmoins à la perfection la maitrise de la recherche documentaire et la recherche iconographique ainsi que  la parfaite connaissance des bibliothèques patrimoniales et archives dans lesquelles il aura passé un temps infini en recherches !
Il s’avère aussi  être  un excellent photographe  dans l'illustration de ses articles. 
 Maxime passe aussi énormément de temps à répondre aux questions des internautes  !




 Et il a aussi, comme vous allez le voir, écrit beaucoup  d'articles de fond nous concernant .
Concernant le quartier du Plateau !
Grâce à lui nous pouvons nous approprier l'histoire de notre proche et premier environnement .
L'histoire du quartier où nous vivons
Qu'il en soit  vivement remercié !

Si Maxime n'habite pas dans notre quartier mais le 10e arrondissement  depuis 1970, 
il a toujours été captivé par l'ancien  Village de Belleville et n'a depuis jamais cessé de faire des recherches sur son histoire.  
Les lieux préférés de notre quartier sont la rue des Solitaires, la boulangerie du 140  et le café restaurant à l'angle de la rue de Bolivar et de la rue du Square Bolivar.

Son souhait serait de conserver la mémoire des lieux du quartier sous la  forme d'une maquette !



Il a écrit des articles pour l'Association Histoire & vies du 10e arrondissement, pour l'Association Histoire et archéologie du  20e arrondissement, dés 1990, des articles pour le magazine Quartiers Libres en version papier., dont Antoinette Angenieux était l'admirable présidente.



Des articles pour le site la Ville des gens, et pour Quartiers Libres numérisé admirablement par Salvatore Ursini sur le site la Ville des gens,  des articles pour le site Paris Est villages. 
Il a aussi participé au dictionnaire des rues du 19e arrondissement pour le CHER...
Sans compter ses nombreuses conférences et balades commentées dont certaines sont diffusées sur internet

Un dimanche matin  froid et maussade  de janvier, 
nous nous sommes retrouvés  avec Maxime Braquet, au pied de la Butte Bergeyre afin  d'effectuer le parcours  nous permettant de nous rendre  sur les  lieux des articles qu'il a rédigés et concernant uniquement le quartier du Plateau dont notre quartier dépend.

La buttes Bergeyre 
 au pied des Buttes Chaumont
Pour ceux qui ne connaissent pas ce lieu si pittoresque,
L'association des  habitants de la Butte Bergeyre  incroyablement dynamique
possède un jardin partagé pérenne, des ruchers qui produisent un succulent miel
une épicerie, un boulanger qui fait le pain uniquement  à la commande de ses habitants ! 
https://www.habitants-butte-bergeyre.fr/fr
 L'association des Habitants de la Butte Bergeyre a aussi édité une petite brochure sur son son travail  de recherche "Histoire de la Butte Bergeyre"
Voici la version en ligne:


 Le Guignol de Paris
situé dans le parc des Buttes Chaumont, au niveau de la rue Botzaris

L'article en ligne:


Léon et Camille Gaumont 
35 Rue du Plateau
à la place de l'ancien centre des impôts 
appartement actuellement à la fondation Saint Simon.
 

et tout le quadrilatère occupé par l'implantation ancienne de la SFP
L'article en ligne: 


Les Industriels Richard 
Lycée professionnel technologique Jules Richard
21 Rue Carducci 

l'article en ligne:

La deuxième Mairie 
En face de l'Eglise  St Jean Baptiste de Belleville
au début de la rue du Jourdain 
La première ayant été installée à la place des vins Nicolas
à l'angle de la rue de  Belleville et de la rue de Palestine.

l'article en ligne:

Les anciens cinémas 
de notre quartier
dont le Féerique 146 rue de Belleville 
A la place du Franprix

L'article en ligne:

Mélingue
La fondation 22  rue Levert 
mais concerne aussi la rue de notre quartier qui en porte le nom !




Mgr Maillet
Celui qui a donné le nom  au square Mgr Maillet de la Place des Fêtes


 Le cimetière de Belleville 
40 rue du Télégraphe 
Le cimetière qui jusqu'en 1808 
était installé au pied de l'Eglise Saint Jean Baptiste

Maxime consacre  aussi des visites guidées de ce cimetière.
Vous pouvez suivre ses chroniques  Bellevilloises à tombeau ouvert
Dans les Histoires de Maxime sur le site Paris Est Villages
 https://www.paris-est-villages.com/un-parcours-choisi-dans-le-cimetiere-de-belleville-chroniques-bellevilloises-a-tombeau-ouvert-1ere-partie-par-maxime-braquet/




La cour de la Métairie
92 rue de Belleville 


 L'article en lignehttps://www.des-gens.net/Cour-de-la-Metairie



La descente de la Courtille
rue de Belleville 
Un article où Maxime a consacré 
 énormément de temps.

https://www.des-gens.net/La-descente-de-la-Courtille


Dans l'ancienne Librairie le Presse papier 
97 rue de Belleville
Les libraires très impliqués qui organisaient fréquemment 
des rencontres signatures avec notamment
 les écrivains et photographes 
qui parlaient de notre quartier 


https://www.des-gens.net/Chronique-d-un-reportage-a-la 


Une Balade déambulatoire
rue de Belleville

https://www.paris-est-villages.com/a-la-recherche-du-vieux-belleville-et-de-ses-habitants-video-canal-marches-maxime-braquet-historien-partie-1/


Lorsque vous aurez lu les articles de Maxime concernant l'histoire de notre quartier,
 nous vous invitons vivement a continuer à lire tous les autres passionnants  articles  de Maxime
qu'il n'a de cesse d'enrichir !

A noter
Le blog des Habitants des Buttes Chaumont fait ses propres recherches historiques et n'a  malheureusement guère le temps d'aller lire les articles en ligne de ses confrères,  son but est avant tout de rendre hommage  et de mettre en avant les auteurs de livres qui parlent de notre quartier,
 vous trouverez une abondante bibliographie  sur ce blog.
Et  aussi de consacrer l'essentiel de son temps a préparer et rédiger des articles interviews 
de portraits d' habitants qui chacun à sa façon marque le quartier.
 Nous avons donc abandonné depuis 10 ans les recherches dans les bibliothèques patrimoniales et nous nous focalisons surtout sur les chassés croisés, passé présent de l'histoire de notre quartier avec les portraits des personnes qui y vivent .

Cependant il arrive quelques fois que nous demandons une précision historique à Maxime 
ou le sollicitons pour une recherche historique sur un point d'interrogation.
Et c'est ainsi que nous nous sommes donc retrouvés , il y a plus d'un an autour de mon questionnement concernant l'absence d'iconographie sur le château  St Fargeau et
l'absence de renseignements concernant les tombes anciennes  en parfaite déliquescence du cimetière de Belleville situé au 40 rue du Télégraphe.

Maxime et moi, nous nous sommes rencontrés en 2008 avec Antoinette Angenieux, Michel Fabreguet, Denis Richard, Emmanuel Saunier et Salvatore Ursini autour du projet de la numérisation des anciens  magazines papier de Quartiers libres  et autour de notre participation au nouveau Quartiers Libres  en ligne sur le site de la Ville des gens , site précurseur, que nous vous conseillons vivement.



 

vendredi 11 janvier 2019

Le rendez vous du mois de janvier du club lecture "Lire aux Buttes-Chaumont"


Dimanche 13 janvier 
à partir de 17 h  au  café Kaskad Paris XIXe
Vous pourrez venir échanger vos commentaires et discuter du livre,

le Cœur cousu de Carole Martinez 
aux Editions Gallimard .

Renseignements , programme des lectures et inscriptions

 

dimanche 6 janvier 2019

Patricia Maiocco, l'artiste peintre de notre quartier.

Photo Martine Käs
Sans doute l'artiste peintre de notre quartier 
dont les peintures nous émeuvent le plus !


Peintre à suivre sans modération, 
tant le travail autour des trois thèmes,
 portraits de femmes, natures mortes et paysages est élaboré .

Vous pourrez aller dans son atelier admirez ses œuvres,
 chaque mois de mai au moment 
des portes ouvertes des artistes de Belleville.

Voici quelques nouvelles toiles 

"le rêve" huile sur toile 61 x 50






En attendant d'aller la rencontrer dans son atelier, 
vous pouvez déjà aller visiter son site




Nos articles
  sur son atelier installé sur un lieu de mémoire de la rue Clavel

http://habitantsduplateaudesbutteschaumont.blogspot.com/2017/05/patricia-maiocco-peintre-de-lumiere-et.html

Les portraits 

http://habitantsduplateaudesbutteschaumont.blogspot.com/2017/05/portrait-de-patricia-maiocco-artiste.html 


Les natures mortes

 http://habitantsduplateaudesbutteschaumont.blogspot.com/2017/05/paysages-et-natures-mortes-de







dimanche 23 décembre 2018

Kitty de l'Ecole du carton de la rue de la Villette.


Avec son label Fabriqué à Paris, 
et du coup  made in la Villette !
Qui plus est avec  des matériaux de récupération écologique, son école qui procure non seulement du plaisir à apprendre  à fabriquer du mobilier et des lampes stylisés en carton, facile à transporter, adaptés à chaque environnement, utiles et beaux, mais aussi générant des créations d'emplois dans le domaine de l'artisanat de la cartonnerie.


Coup de chapeau  et révérence
 à cette  belle dame et très généreuse
 Kitty de l’École du Carton !


A l'autre bout de la rue commerçante  en vous dirigeant vers les Buttes Chaumont

Au 47 rue de la Villette, 
il est vraiment plaisant  de s'arrêter devant la vitrine. Il y a toujours des meubles originaux  et des lampes joliment décorées  qui y sont exposés  et qui vous mettent le sourire aux lèvres.




Au moment des, ateliers, des stages ou des formations, si vous osez vous aventurez à l'intérieur ,  vous êtes surpris de pénétrer  une ruche en pleine ébullition. Dans une   atmosphère, enjouée et bienveillante,  plusieurs  personnes  fabriquent  son meuble en carton. 
Un meuble inventé, imaginé  puis dessiné... 
Ils font ce qu'ils veulent mais en respectant les techniques enseignées par Kitty !




 Que se soit  un meuble à offrir, un meuble pour soit, l'inventivité et l'originalité des formes créées sont  extraordinairement surprenantes . Il est aussi très captivant , de voir  toutes ces personnes, chacune  à son affaire,  fabriquer,  façonner, poncer,  travailler  le carton ondulé double cannelure issu de la récupération d'emballage .

 Surpris aussi par les multiples possibilités du carton dont les arrondis si doux au toucher. 
   Il lui arrive aussi  d'être souvent  admirablement surprise par les créations de ses élèves  !

Kitty de l’École du carton à la fois muse et Pygmalion  ?







Quand elle n'enseigne  pas Kitty crée des meubles et des lampes 

en  carton  sur mesure   à la demande. 







Et parfois avec la complicité du  peintre Kats 
installé à l'autre bout de la rue de la Villette.









Le parcours de Kitty

C'est suite à une reconversion professionnelle  radicale, le souhait impératif de travailler avec ses mains et  après avoir suivi une formation à l’École du carton du 15e arrondissement,  que Kitty a installé  en 2014 son atelier au 47 rue de la Villette.
Et depuis,elle crée, imagine, invente  de nouveaux meubles et de nouvelles matières de revêtement. Et transmet avec autant de passion et de savoir faire le savoir qu'elle a reçu de ses professeurs.

                                                                Kitty et le quartier
Kitty habite le quartier depuis 25 ans. Elle a noué beaucoup de liens avec les habitants et commerçants de notre quartier
Ses endroits préférés  ?

Son atelier 

et dans son atelier sa cuisine avec son zèbre et son fauteuil . 
 

Et malgré le peu de temps libre, aller  passer un moment Chez Mamoune  
 au café le Rendez vous des Alouettes, 27 rue des Alouettes,  
 qui fait aussi  un très bon couscous 
http://habitantsduplateaudesbutteschaumont.blogspot.com/2014/04/bar-resto-sympa-rue-des-alouettes-le.html 
Kitty aime aussi  passer un moment à discuter  
au Tea & Ty au 21 rue de la  Villette 
http://teaandty.com/fr/content/4-a-propos

De bons souvenirs, meilleurs moments  ?


Les Ateliers portes ouvertes des artistes de Belleville, auxquels elle participe chaque année.

 Dans son petit atelier il y a toujours des artistes invités et leurs œuvres  y sont exposés.
Kitty apprécie aussi beaucoup les animations organisées par 

 l'association des commerçants de la Villette.





Ce qu'il manque dans le quartier ?
Une boulangerie dans la rue de la Villette !

 

Concernant la mémoire du lieu où est installé son atelier


Avant l'implantation de son atelier d'artisanat de cartonnerie

 il y avait un bureau d'architecte.

Et au bout du groupe des deux immeubles,

au n°55 , il y avait, autour des années 1892, la maison où vivait Gaumont !

Son atelier fait parti donc du   périmètre d'occupation de la cité Elgé  et de la SFP. 
 Et c'est au fond de son jardin que Léon Gaumont, autorisa sa secrétaire, mais uniquement en dehors du travail , Alice Guy, la 1ere réalisatrice du monde, 
 a faire ses premières expériences cinématographique,
 notamment entre 1896 et 1901 pour le tournage de la Fée aux choux.






Photo de Rémi Deluze

 La plupart des photos sont de Martine Käs,
 postées un peu comme une rétrospective des photos prises
de l'atelier et de Kitty au fil des ans.
Les autres appartiennent à Kitty
Pour en savoir plus sur  Kitty,  ses créations , 
commander  ou vous tenir informés  des cours, stages,

 formations professionnelles agrées par l'ANPE,  

 ses ateliers loisirs,  

 et aussi  aller lire les articles,  

 la voir, l'écouter parler

 dans les vidéos en ligne

nous vous recommandons vivement son blog et sa page Facebook